ARTE L'Europe solidaire mobilisée contre la crise. Avec
ARTE Journal, partagez vos alternatives.

Plateformes d’échanges citoyens et sites de crowdfunding

par admin, le 10 janvier 2013, dans Culture, Eco-social, Environnement, Système D, 16 commentaires
crowdfunding-illus

Crowdfunding, vous avez dit crowdfunding ? En français, crowdfunding veut dire financement par la foule. Les créateurs des premières plateformes proposant un financement participatif de projets sur le web se sont largement inspirés des méthodes de récoltes de dons utilisées par les organisations humanitaires. Depuis cinq ans, ce système de financement s’étend à la globalité de la sphère internet. Parallèlement, des plateformes d’échange de savoirs, de compétences et d’expériences se multiplient sur la toile.

Le financement participatif : une vraie solution pour le documentaire engagé
Il est désormais parfois plus facile de se faire financer un projet via des donateurs anonymes sur le web que par une organisation dédiée à cela. Certains sites de crowdfunding permettent de préserver une partie de la création documentaire et artistique, qui a de moins en moins de droit d’antenne à la télé.

Présentation du site de crowdfunding Touscoprod à la Social Good Week :

Le principe du crowdfunding en vidéo :

Les premières plateformes spécialisées dans le financement de projets de particuliers sont apparues en 2006 aux Etats-Unis et fin 2008 en France. Musique, littérature, cinéma, documentaire, jeux vidéos, sport, environnement, création d’entreprises, humanitaire ou social… tous les domaines sont concernés. En France, actuellement, une quarantaine de sites de crowdfunding sont répertoriés. Avec l’installation de la crise économique et financière, les projets solidaires ont tendance à se distinguer.

Les dons de base oscillent entre 10 et 50 euros. Plus rarement, certains atteignent des sommes beaucoup plus importantes. Certains sites invitent leurs plus importants donateurs à participer directement à la finalisation du projet. D’autres accordent aux internautes un accès aux outils de développement.

Quelques exemples de plateformes d’échanges citoyens et sites de crowdfunding :

Un nouveau business ?
Bon nombre de projets ont pu voir le jour grâce à l’accumulation des micro-dons des internautes. Parallèlement aux associations, mouvements et particuliers, entrepreneurs et businessmen ont également recours au financement participatif. Pour ces projets-là, les dons recueillis peuvent atteindre 500, 1000, 10 000 euros et même beaucoup plus. Cet été, le projet de réseau social App.net qui se veut une alternative avec abonnement et sans publicité à Twitter et Facebook, a ainsi dépassé les 500 000 dollars de dons.

Limites juridiques
Plus de 6 millions d’euros ont ainsi été récoltés sur les sites français depuis 2010. Une somme qui aurait pu être plus importante encore sans la décision de l’Autorité des marchés financiers qui limite à 99 le nombre de donateurs en France, contre 1000 aux Etats-Unis.

16 Commentaires

  1. Devhope 27 février à 15 h 03

    Le crowdfunding, ou http://www.devhope.com est le principe de financer un projet par un grand nombre de personnes, connues ou pas, qui investissent chacun une somme choisie dans une affaire.
    L’investisseur choisi un projet parmi un panel et y accorde une certaine somme d’argent. Une fois le budget total cumulé, le porteur de projet crée alors son business et s’engage à rembourser l’investisseur avec une certaine plus-value.

  2. Xavier 21 février à 19 h 59

    En terme de plate-forme d’échanges entre citoyens et acteurs du ‘changement’, il y a aussi http://www.Wiser.org : internationale, multi-lingue, développée en OpenSource, gratuit, sans publicités, avec de multiples outils (wikis, groupes, forum, annuaires…) pour bien s’organiser à moindre coût et une communauté d’éditeurs bénévoles prêts à vous conseiller et vous épauler. Que demande le peuple ?

  3. Francos 18 février à 12 h 06

    Au nombre des nouveaux sites citoyens de crowdfunding à découvrir, il y a http://www.devhope.com. Un réseau social de développement solidaire et citoyen spécialisé dans le financement des projets d’intérêt général par des dons affectés et l’achat contributif.
    Le crowdfunding pour booster le développement durable…Très intéressant!

  4. Antoine 23 janvier à 9 h 00

    Bonjour, il existe une autre plate-forme de crowdfunding spécialisée dans les startups. Investir99 permet à des jeunes sociétés de lever des fonds et d’obtenir enfin le succès qu’elles méritent.

    Antoine – http://www.investir99.com/

  5. Sarah 14 janvier à 16 h 52

    Et maintenant même la mode s’y met! :)
    Ce système permet de dénicher des créateurs talentueux !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE